Comment prévoir la houle ?


La dimension des vagues
La dimension des vagues dépend de trois facteurs :
– la force du vent (elle est directement proportionnelle au gradient de pression et à la densité de l’air : vitesse d’autant plus  grande que la distance qui sépare les Anticyclones et les Dépressions est plus courte)
– la durée d’action du vent
– la distance sur laquelle souffle le vent (c’est le Fetch)

calcul fetch

 

b3s-cotentin-surf-environnement (10)

 

Il est possible de calculer la hauteur des vagues (Hs) et leur période en fonction de la force, de la durée du vent et du fetch. Les unités de mesure étant anglo-saxonnes sur le graphique, vous pouvez les convertir facilement grâce à ce site . La carte isobarique indique les champs de pression ainsi que la direction des vents. Une zone de très basse pression (950 hPa) crée un fetch important au Nord de Terre-Neuve. La houle ainsi formée va voyager pendant environ trois jours avant de toucher le côte. C’est ce qu’on appelle un  » Groundswell « , une houle océanique longue qui vient de loin. Une fois le vent tombé, la houle va continuer de se propager. C’est d’autant plus vrai que sa longueur d’onde est grande. Peu à peu, les caractéristiques de cette houle évoluent. Au fur et à mesure qu’elle subit l’action de la gravité, sa hauteur diminue tandis que sa période augmente. Les vagues gagnent ainsi en puissance au cours de leur parcours. Le déferlement des vagues est ensuite conditionné par les conditions météorologiques locales (un vent off-shore creusera les vagues par exemple, alors qu’un vent d’ouest les écrasera) et la bathymétrie. Bien sûr, le train de houle va rencontrer des courants (marins et aériens) durant ces trois jours qui vont quelque peu perturber ses caractéristiques originelles, mais les vagues arriveront avec de la puissance sur la côte. D’une manière générale, les vagues seront de bien meilleure qualité avec des foyers de houle (zone de fetch) lointains et bien orientés. Dans le cas contraire, on a souvent à faire à une houle courte, une  » mer de vent « , et même si la taille des vagues est importante au large, les vagues seront très moyennes pour le surf.

Une vague se comporte comme un rayon optique. A l’approche de la côte, la houle subit ainsi des déformations : sa direction est modifiée sous l’influence de la bathymétrie, c’est à dire des fonds marins. Ce phénomène survient lorsque la profondeur d’eau est inférieure ou égale à la moitié de la longueur d’onde (d<1/2Lo). La houle a ainsi tendance à se disposer parallèlement aux isobathes (courbes de niveau maritimes), c’est pourquoi les vagues sont toujours parallèles au rivage. Ce phénomène s’appelle la  REFRACTION.