La Réfraction : une nécessité pour que la vague déroule.


En arrivant près de la côte, la houle atteint des eaux dont la profondeur est inférieure à leur demi-longueur d’onde. Par conséquent, elles se transforment en ondes peu profondes et se propagent à une vitesse qui est proportionnelle à la hauteur d’eau.

 

b3s-cotentin-surf-environnement (15)

Quand la vague déferle, le réfraction est capitale et définit les sens de déferlement de la vague. La réfraction  peut en effet être convergente ou divergente. Dans le 1er cas,  les orthogonales de houle se rejoignent et donnent plus de puissance à la vague quand elle déferle. Quand la réfraction est divergente,  la vague perd de l’énergie. Lorsque la bathymétrie est totalement plane : ça ferme.

b3s-cotentin-surf-environnement (16)

Le déferlement des vagues est provoqué par les forces de frottement. La houle déferle lorsque le rapport d/h est copris entre 0,8 et 1,1    (d = profondeur d’eau ; h = hauteur de la vague). Donc, lorsque  0,8 < d/h < 1,1  :  la vague casse.
Quand la houle déferle, elle se transforme alors en onde de translation. A cause du frottement sur le fond, elle est ralentie et sa longueur d’onde diminue, alors que son amplitude augmente. La période est la seule caractéristique qui ne change pas à l’approche de la côte. La houle est ainsi de plus en plus raide et la proximité du fond déforme le mouvement des particule d’eau. La vitesse de ces particules devient plus importantes sur la crête que dans le creux et quand l’équilibre n’est plus respecté, la vague déferle.